Ecritures martiennes pour agenda ironique (bilan provisoire) et « la fête au champ de Mars » !

Voili voilou, on compile, ventile les copies martiennes de ce mois d’août 2022, selon le calendrier terrien, répertoriées dans leur ordre de publication !

Agenda ironique, Mars Unlimited travel agency 🙂

Je ne manquerai pas une fois cela réalisé, à attaquer live et tout-de-go ma petite participation à cette fête. S’il manquait un lien, texte ou autre élément dont la pertinence occultée serait fatale à hurler bien fort dans les cases commentaires de bas de blog 😉

1 : Chez La Licorne, « Trip to Mars« 

https://filigrane1234.blogspot.com/2022/08/agenda-ironique-trip-to-mars.html

2 : En 5 étapes chez Lyssamara, « Trip to Mars ? Back to Venus »

J- 5 : https://lyssamara.wordpress.com/2022/08/10/trip-to-mars/

J- 4 : https://lyssamara.wordpress.com/2022/08/11/trip-to-mars-2/

J- 3 : https://lyssamara.wordpress.com/2022/08/12/trip-to-mars-3/

J-2 : https://lyssamara.wordpress.com/2022/08/13/trip-to-mars-4/

J -1 : https://lyssamara.wordpress.com/2022/08/14/trip-to-mars-5/

Et décollage :

https://lyssamara.wordpress.com/2022/08/15/trip-to-mars-back-to-venus/

3 : Chez Duff John (Tous les Drapeaux), « Comment je suis devenu Dieu »

https://touslesdrapeaux.xyz/agenda_ironique.html

4 : Chez Tout l’Opéra (ou presque) : « Le voyage de Mars »

https://toutloperaoupresque655890715.com/

5 : Chez Victorhugotte, « Trip to Mars »

https://victorhugotte.com/2022/08/15/trip-to-mars/

6 : Donald Bilodeau, via le blog de Photonanie, « Là dehors, très haut, dans ce ciel si beau…  » (poème non titré)

https://photonanie.com/2022/08/17/quand-je-sers-de-relais-pour-lagenda-ironique-3/

7 : Chez Adrienne, « P comme Pawtucket »

https://adrienne414873722.wordpress.com/2022/08/18/p-comme-pawtucket/

8 : Chez Funambule sur le fil de l’écriture, « Bad Trip to Mars »

https://marie-josee-roy.esprit-livre.school/bad-trip-to-mars/

9 : Chez Photonanie, “Red Night”

https://photonanie.com/2022/08/24/lagenda-ironique-daout-2022-cloned-43186/

10 : Chez Carnetsparesseux, « Un voyage vers Mars » (et retour)

1re partie : https://carnetsparesseux.wordpress.com/2022/08/25/un-voyage-vers-mars/

2nde partie : https://carnetsparesseux.wordpress.com/2022/08/28/le-voyage-vers-mars/

Voila, sauf erreur involontaire, les quelques voyages hors classe proposés par les ironiques en goguette !

Pour ce qui est de ma participation, et bien voici, j’y ai réfléchi bien sûr mais ça sera rédigé d’une traite – qui se rendrait sur Mars en omnibus ?).

Retrouvailles avec « L’écrivain raté » 😉

Champ de Mars, Paris depuis la tour Eifel (c) image Wikipedia

NDLR : pré-requis non-obligatoire de lecture pour resituer les personnages ! « Flash Back », de 2014.

« La vengeance, ou La Fête au champ de Mars, (Phistémo-Mamadou, le clodo, l’éditeur et moi !).

Huit longues années à ruminer ma vengeance ! voila le temps qu’il aura fallu pour réaligner les planètes entre mon ami l’éditeur et moi … Huit longues années à faire comme s’il ne s’était, sur ce point, rien passé.

Tu parles, j’en ai encore des courbatures de ce Flash Back foireux …

Bien sûr, tout ce qui va arriver et que je vais vous relater dans l’instant, et bien, c’est aussi un peu de sa faute à lui !

V’la t’y pas qu’il débarque chez moi sans frapper – comme toujours agréable à l’heure où les fonctionnaires déjeunent, et me sort une photo un peu pourrie qu’il me colle illico sous le nez, et qui représente une barraque foraine façon années 30 sur le fronton de laquelle on peut lire « Trip to Mars, 10 cents ».

« Superbe idée – d’ailleurs elle est de moi, pour promouvoir nos « Editions de la Planète Mars« , démerdez vous pour me créer ce joli tableau pour les Fêtes du Champ de Mars » ajoute-t-il, goguenard.

Déjà, je me méfie, « nos éditions » qui sont les siennes à plein-portefeuille, je le vois venir, ça sent l’arnaque et le coup foireux si on peut dire.

« Ayez confiance ! » me dit-il encore « ça sera financé par vos travaux d’écriture en retard, qui ne valent pas deux balles … mais vu le nombre de pages que vous me devez encore, ça pèse déjà un peu plus lourd, hein !. Vous avez 72h pour me monter ça, je vous fais confiance, d’ailleurs je ne vous laisse pas le choix ! » Là dessus, comme à chaque visite, il sort en riant à gorge déployée. Ce rire qui sera sa perte, cette fois.

Voyons! une barraque en carton-pâte, un bonimenteur et une planète Mars, c’est sûr, on trouve ça sous le sabot d’un âne et j’ai dans la bouche comme un goût de paille et de carotte longtemps courue.

(72h plus tard … et quelques biftons en moins !)

On a rien pour rien, surtout avec les deux lascars que j’ai sorti de leurs trous respectifs : le premier c’est Phistémo dit Mamadou, grand con tout d’ébène sur 2 mètres 02 de hauteur, et de son vrai nom Moumouni, sorcier-médium-réparateur-informatique-à-distance. Y’a que pour ça qu’il met la distance. Le pognon, avec lui, c’est toujours du live*. L’autre c’est le clodo qui m’avait esquinté à coups de barre de fer sous le Pont des Arts, en bord de Seine ! Soit. Le premier jouera le Dieu de la guerre en roulant ses yeux torves et mâchant des champignons pas clairs. Le second, lui, se chargera de l’intendance interne à la barraque : entrées, sorties, promotions, photos … j’te raconte pas l’programme, du lourd !.

C’est finalement pour le troisième que ça a été le plus facile, le bonimenteur sera interprété par l’éditeur lui-même – sans quoi la fête ne serait pas complète. Quand à moi, surtout, je bougerai pas de chez moi, question d’avoir un alibi plausible.

Pour visiter, une personne à la fois, et généralement ça dure entre 20 et 30 minutes, selon le degré d’investissement du visiteur. La clef pour entrer est originale : il faut se présenter avec une pièce de 10 cents d’une monnaie non-européenne ; qu’elle soit toujours en cours ou non n’a pas d’importance – l’idée avait beaucoup plu à mon ami l’éditeur qui avait pu ainsi trier ses invités privilégiés, et qui trouvait l’idée vachement « bath ». Notre bonimenteur n’avait qu’une règle à suivre : ne jamais réaliser la visite lui-même, on lui en avait planifiée une le dernier jour, en clôture d’attraction.

Trois jours durant, on a pu entendre les sonorités, cris de douleurs et prières circonstanciées de nos visiteurs visiblement ravis d’en finir. Le numéro présenté était simple, Phistémo, dans un rôle de philosophe chantant défoncé on ne peut plus aérien – et brutal comme il les aime, avait pour mission divine et spatiale comme il dit (si si, il le pense) de récupérer la pièce de 10 cents, et assisté du clodo plus retors et armé que jamais, d’entrer la dite monnaie dans le monnayeur d’arrière train du visiteur. Ensuite, ce dernier devait la rendre par la bouche, en étant secoué tenu par les pieds la tête en bas. Ah, certes, ce n’était pas simple, mais le visiteur, aidé par la sapience solidaire, déterminée et comptable de nos deux martiens, ne présentait que peu de résistance et se montrait plutôt adroit avec en plus comme une certaine courtoisie pressée de ne pas trop faire durer la cérémonie. Quelle atmosphère de fête!.

Une fois la ponction effectuée, notre client ébahi ne souhaitait proprement pas nous chamailler ses 10 cents (et autres suppléments de circonstance). L’invité ne repartait pas non plus bredouille, puisqu’il se voyait offrir, glissé à la va-vite dans une poche, le catalogue détaillé des « Editions de la Planète Mars », produite toute exprès pour les festivités.

Outre qu’aucun ne souhaitait revenir visiter l’attraction, tout secoués qu’ils étaient par le voyage singulier qu’ils s’étaient vus offrir, il n’en est pas non plus un seul pour porter une quelconque réclamation – notre clodo étant par ailleurs assez bien équipé pour les photos souvenirs que d’aucuns toujours souriants ne trouvaient jamais trop onéreuses à récupérer.

Sur les trois jours, seulement une soixantaine d’heureux, mais Mars n’est pas donné à tous vous en conviendrez.

Le plus drôle, et je me gardai bien moi-même d’entrer dans l’espace comique des deux phénomènes – d’E.T. ou d’un martien, ils ne font pas la différence (et j’avais personnellement déjà versé mon aumône au service sacrificiel local**), fût la visite finale, attendue – celle de l’éditeur !

Enfin, il pu franchir, impatient, le rideau qui nous séparait du monde réel, avec ce rire tonitruant qu’on lui connait tous. Il n’avait oublié qu’une chose, l’ami éditeur, la pièce de 10 cents.

J’en connais deux que ça a dû énerver, pour la forme. Quand au fond, je vous laisse seuls juges.

La carotte et le foin.

Notes :

* : repris comme écrit de « Flash Back ».

** : Référence à Flash Back.

Reste à réaliser le(s) formulaire(s) de « vote » pour désigner l’ironique de septembre et celui qui concerne les textes (?) – je veux bien vos conseils, en commentaire, je suis un peu largué sur ce point 😉

Voila, tout est « encodé » (sic) – reste plus qu’à passer au votations etc (adendum 28/08), que je mettrai en ligne dès ce soir.

Pour le vote et la passation du bâton ironique !! ici, par mail : capitainecourageux@hotmail.com

Envoyez moi un mail, d’ici vendredi (sorry si je déborde – si j’ai tout reçu + tôt je publierai aussitôt) reprenant vos 3 votes (3, 2. et 1 « points ») en mentionnant bien sûr les auteurs ; ensuite aussi qui vous souhaitez pour la reprise de l’agenda de septembre !! allé, c’est parti !!

Petit bonus d’après voyage (sic) chez poLétique et tocs ! « Boniment »

https://polesiaque.wordpress.com/2022/08/31/agenda-ironique-du-mois-daout-2022/

Le résultat des votes pour l’AI d’août 2022

Report du résultat des votes comptabilisés (8 votants, dont moi).

1 : https://marie-josee-roy.esprit-livre.school/bad-trip-to-mars/ (10 points, 6 votes)

2 : https://filigrane1234.blogspot.com/2022/08/agenda-ironique-trip-to-mars.html (8 points, 4 votes)

3 : un trio à égalité, chacun avec 5 points répartis sur 2 votes : Donald*, Lyssamara et Carnets Paresseux.

Suivent tous les autres dans un charmant désordre 😉

*Via le blog de photonanie

Pour ce qui concerne la « passation du bâton » Mijo est proposée 3 fois (et semble aussi être volontaire, selon diverses informations … je lui refile donc « le truc » avec plaisir) ; ont aussi été proposés (chacun une fois) John Duff et Lyssamara.

Encore un grand merci à tous pour vos participations et votre patience sur les « dépassements d’agenda » – août ne fût pas simple sous ma latitude 😉


25 réponses sur « Ecritures martiennes pour agenda ironique (bilan provisoire) et « la fête au champ de Mars » ! »

    1. Ca va venir … désolé pour le décalage, mais toutes mes planètes ne sont pas en phase … j’arrive 🙂

    1. Bonjour duff john, je vous ai -enfin- envoyé un commentaire sur Agenda Ironique août 2022, l’avez-vous lu ?
      Merci encore de vos lectures sensibles !

  1. une belle histoire positive, un baume contre les désagréments de la vie contemporaine, oserais-je dire une filgoud stori à savourer et méditer ! 🙂
    …un poil narquoise et moqueuse, tout de même…

    (si tu veux un coup de main pour les trucs de votes, maile moi, d’ac ?

    1. Merci ! narquoise et moqueuse, y’a comme un minimum vital … et je voulais « venger » mon personnage d’écrivain raté.

      Oui je te contacterai, je suis pas « à jour » pour tout ça merci 😉

  2. Sacré voyage, somme toute lunaire et sans morale (ben oui, l’éditeur semble bien s’en sortir finalement, avec carotte et paille certes, mais sans bâton)
    😀

      1. Bilan « provisoire » (agenda pas ironique over booké cette semaine) -je compilerai au fur et à mesure de nouvelles arrivées (départs?).

    1. Ah non, je suis un poil tôt – il est bien mis « bilan provisoire », mais bcp de boulot cette semaine je devais anticiper – mais rien de clôturer !!

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s